Signez la pétition contre le retrait de la Communauté de Communes du Pays Fertois

Pétition opposée au retrait de JOUARRE de la Communauté de Communes du Pays Fertois et à l’adhésion à la Communauté de Communes des Deux Morin.

SIGNER LA PETITION ICI

Lors du conseil municipal du vendredi 17 février, le conseil municipal de JOUARRE est appelé à délibérer sur le retrait de la Communauté de Communes du Pays Fertois et l’adhésion à la Communauté de Communes des Deux Morin.

Pourquoi une telle décision ?

Monsieur le Maire de Jouarre n’était-il pas fortement attaché au Pays Fertois ?

Rappel des faits :

Pendant sa campagne électorale, Monsieur VALLÉE déclarait : « J’ai la volonté de continuer à m’engager pour l’avenir de Jouarre mon village natal que j’aime et pour le pays Fertois au sein duquel mes ancêtres se sont investis depuis 9 générations. »

Lors du conseil municipal du 22 septembre 2016, il disait, concernant le dossier de rapprochement du Pays Fertois avec une autre intercommunalité : « Je prends à cœur cette réflexion, sinon c’est très lourd de conséquences et cela impacte énormément l’avenir du territoire. Ce n’est pas un dossier à négliger. C’est mon avis, je continue à le défendre et cela me paraît légitime quand on engage un tel volume et de telles conséquences économiques. »

Monsieur VALLÉE a toujours fait en sorte que Jouarre ait un poids certain au sein de la Communauté de Communes du Pays Fertois, comme en témoigne son élection au poste de vice-président.

Oui, mais voilà, tout a changé le jour où le maire de JOUARRE a perdu ce poste suite à la démission de l’ancien président et à l’élection d’un nouveau bureau.

Monsieur VALLÉE ne supporte plus de n’être qu’un simple maire, et cherche, par ce choix de rejoindre la Communauté de Communes des Deux Morin, à retrouver un poste de vice-président et peut-être même plus.

Mais quelles sont les conséquences d’un tel choix pour la population jotrancienne ?

Le Pays Fertois a, dans ses compétences : le ramassage des ordures ménagères, la distribution de l’eau potable, la gestion des réseaux d’assainissement, l’organisation des transports (notamment scolaires) sur tout le territoire du Pays Fertois (en tant que partenaire du STIF et du Conseil Général de Seine-et-Marne), l’électrification rurale, la gestion de la piscine, et de l’Office de Tourisme jotrancien qu’il a fait migrer au Pays Fertois par délibération du conseil municipal du 18 décembre 2014, etc…

Le transfert de ces compétences va fortement modifier la vie des administrés de notre commune.

Et combien ces changements vont-il coûter à toute la population de JOUARRE ?

Et pourquoi rejoindre la Communauté de Communes des Deux Morin dont le siège se trouve à LA FERTÉ-GAUCHER ?

Pour toutes ces raisons, nous nous opposons au retrait de la commune de JOUARRE de la Communauté de Communes du Pays Fertois et à l’adhésion à la Communauté de Communes des Deux Morin.

SIGNER LA PETITION ICI

On ne vous dit pas tout

Chères Jotranciennes, chers Jotranciens,

 

Dans le dernier bulletin « JOUARRE MAG », édité grâce à un service de communication municipale renforcé et dans lequel nous avons relevé 45 fautes d’orthographe (il y a pourtant dans l’équipe municipale des représentants de l’Éducation Nationale), Monsieur le Maire se félicite des actions menées. C’est l’habitude, tout ce qu’il fait est bien et n’autorise aucune remarque.

 

Pourtant, il ne nous dit pas tout.

Il ne nous dit pas que son équipe municipale a diminué suite à 7 démissions. Quelles en sont les raisons ?

 

Il ne nous dit pas tout

Pourquoi n’est-il plus Vice-Président de la Communauté de Communes du Pays Fertois ?

Suite à la démission du Président en place et à la recomposition du bureau, Monsieur Ugo Pezzetta, maire de La Ferté, Conseiller Départemental, ayant été élu Président le 9 novembre 2016 par 27 voix sur 37, Monsieur Vallée a obtenu 9 voix sur 37 et 16 maires sur 19 n’ont pas souhaité sa réélection.

Pourquoi un tel rejet ?

                                                

Il ne nous dit pas tout

Arrivé il y a 2 ans, le Directeur Général des Services de la mairie de Jouarre a décidé de « changer d’air » et a quitté son poste en fin d’année. Bizarre ??

Le bateau commence à tanguer, espérons que l’hémorragie ne perdure pas.

 

Nawal Baddour, Amandine Farget, Pierre Goullieux, Isabelle Leclercq, Arnaud Meynadier

Conseillers municipaux de Jouarre et de ses hameaux

L’opposition vote contre le budget

Chères Jotranciennes, chers Jotranciens,

 

Lors de la dernière séance du Conseil Municipal du vendredi 15 avril, le budget a été soumis au vote des conseillers. Il a été approuvé par la majorité en place. Les conseillers de l’opposition municipale ont voté unanimement contre, une conseillère de la majorité s’est abstenue.

Monsieur GAUTHERON, maire-adjoint aux finances a ânonné quelques chiffres du compte administratif qui résume les dépenses et les recettes de la commune pour l’année 2015. Il en a fait de même pour présenter le budget 2016.

Les seules questions posées sont venues de l’opposition ; les conseillers de la majorité n’ont relevé aucun point.

Chères Jotranciennes, chers Jotranciens, voici un florilège des dépenses en 2015 que nous avons découvertes :

  • 12 000 € pour faire tourner un film intitulé « Vivre à Jouarre » de façon à le présenter « dans toute sa splendeur » lors des vœux du maire en janvier 2016. A cette somme il faut ajouter tout le matériel d’équipement, de visualisation, les invitations auprès des populations des cantons voisins, les « petits fours », le champagne, enfin tout pour que le show soit réussi.
  • 13 900 € pour la célèbre « opération Mustang »
  • 1 230 € pour l’hébergement de 9 personnes au château de Venteuil.
  • 2 230 € pour la stèle rappelant cette opération
  • 20 400 € de frais de contentieux (honoraires d’avocat). Cette somme est à nouveau prévue dans le budget 2016. Monsieur le maire serait-il procédurier ?
  • 35 000 € pour les redevances téléphoniques, portables, paramétrage des réseaux….(pour un système qui fonctionne mal).
  • Etc…

 

En ce qui concerne le budget 2016, il n’y a pas de projet d’investissement. Mr le Maire nous indique que les dotations diminuent et qu’il ne peut rien faire. Comment se fait-il que d’autres communes développent des infrastructures nécessaires au bien-être de la population ?

Mr le Maire a décidé de fermer la halte-garderie de Jouarre qui rendait de grands services aux parents. Il confie à une association privée à La Ferté-sous-Jouarre la garde des jeunes enfants de Jouarre pour un coût annuel de 20 000 €, non compris ce que devront payer les parents. Cette association privée percevra en plus 50 000 € pour lui permettre de s’équiper. Ceci est inacceptable.

Les charges salariales du budget de fonctionnement augmentent encore : +120 000 € soit +11%. Nous pensons savoir qu’il renforce son service communication pour son image.

Jouarre en Direct : Fabien Vallée avec Myriam El KhomriMais que fait Mr Vallée avec Mme la Ministre ? Est-ce pour obtenir une future investiture ?

 

Vous avez vu, comme nous, pendant quelques mois les 3 petites voitures électriques utilisées par le personnel des services techniques. Eh bien nous ne les verrons plus : elles sont hors service… Coût de l’opération 6 000 € la voiture.

 

LE PLAN LOCAL D’URBANISME (PLU) est toujours paraît-il en gestation. Chut….. Personne n’en parle.

Le PLU est le document qui réglemente les projets d’urbanisme sur la commune. Jouarre, lors de la mandature précédente avait lancé l’élaboration de son PLU afin de remplacer le POS (Plan d’Occupation des Sols) qui devenait obsolète. Le PLU était quasiment achevé depuis le 19 mars 2013 et il ne restait plus au conseil municipal actuel qu’à l’approuver. Cependant, le maire s’orienterait aujourd’hui vers un abandon de ce PLU pour tout recommencer à zéro. Si cela venait à se confirmer, les conséquences financières et administratives seraient très lourdes pour les autorisations d’urbanisme.

Bien sûr, nous, groupe d’opposition, continuerons à suivre ce projet de PLU de très près et nous vous informerons avant que des projets de construction soient bloqués.

 

Chers administrés, dans une vie antérieure, Mr Vallée qualifiait la politique de la ville de Jouarre de non-transparente et d’irresponsable. Nous vous laissons le soin de vous faire une opinion.

 

Nawal Baddour, Amandine Farget, Pierre Goullieux, Isabelle Leclercq, Arnaud Meynadier

Conseillers municipaux de Jouarre et de ses hameaux

Édito : Voeux

Chères Jotranciennes, chers Jotranciens,

 

Permettez-nous de vous présenter nos meilleurs vœux pour cette nouvelle année : vœux de bonheur, santé, sécurité pour vous et tous vos proches.

Le maire de Jouarre, samedi 23 janvier, a réquisitionné le gymnase Jehan de Brie (ce gymnase qu’il a tant décrié) pour présenter ses vœux. Et, comme on dit, il a mis le paquet : caméra, grand écran, enfin tout le folklore. Il n’hésite pas à écrire qu’il y avait 600 personnes. On sait bien que tout organisateur s’empresse de multiplier par 3 le nombre de participants à sa manifestation … Mais combien selon la police Monsieur Sarraute ?

Et puis, entre nous, quid de la sécurité dans le gymnase…Monsieur le maire, vous qui vous vantez d’avoir mis tous les bâtiments aux normes ! Pour mémoire, le gymnase a été réceptionné par le SDIS pour recevoir au maximum 300 personnes. Le commandant de la caserne des pompiers de La Ferté, présent à la cérémonie, n’aurait certainement pas toléré ce dépassement.

Comme c’est parti, l’année prochaine les vœux de Jouarre se dérouleront à l’Olympia et dans 2 ans au Stade de France.

Mais on le connaît notre maire, il y a lui et le reste du monde. D’ailleurs certains de ses colistiers s’en rendent compte tous les jours. Eh bien, c’était des vœux égocentriques, des vœux « one man show ».

Alors que dans toutes les communes les illuminations de Noël sont démontées depuis longtemps, pour des raisons d’économie, à Jouarre, c’est Versailles, les guirlandes ont été éclairées pendant tout le mois de janvier.

Tenez, à propos, nous aimerions savoir combien tout ceci a coûté.

Pendant ce temps-là, le maire ferme la halte–garderie, coupe le chauffage dans les classes, tarde à faire réparer une chaudière dans une école, laisse s’implanter des caravanes dans des zones non constructibles ….

Et la cerise sur le gâteau, il vient d’adhérer au parti « Les Républicains », lui qui était « divers gauche » il y a quelques années. Comme dit le dicton :  « il a choisi le côté beurré de la tartine ».

Très bonne année à tous.

Nawal Baddour, Amandine Farget, Pierre Goullieux, Isabelle Leclercq, Arnaud Meynadier

Conseillers municipaux de Jouarre et de ses hameaux

Édito : Résistance

Chères Jotranciennes, chers Jotranciens,

Le vendredi 13 novembre, l’horreur a commencé autour du Stade de France et à Paris et a duré toute la nuit.

Trois séries d’attaques, d’une sauvagerie inouïe, conçues pour semer la terreur, ont fait un maximum de victimes.

Nous pensons particulièrement à elles et nous nous associons à la douleur de leurs proches.

Respect, admiration et remerciements envers les forces de l’ordre, les pompiers, les secours et tous les bénévoles qui sont intervenus.

.

Durant cette période, vous avez reçu l’info-mairie « Automne-hiver ».

Ce document est un festival de mensonges, doublé de démagogie et truffé d’une quarantaine de fautes d’orthographe.

Chères Jotranciennes et chers Jotranciens, la vérité c’est que Mr le Maire essaie de nous enfumer.

En voici quelques exemples :

  • Dans son éditorial Mr le Maire écrit : « le stationnement rue du Marteroy sera réglementé après consultation des habitants ». C’est faux ! Les bandes jaunes ont été peintes six semaines avant la réunion des riverains. Son habitude est de mettre les élus et la population devant le fait accompli. Cela s’appelle le pouvoir personnel.
  • Mr le Maire rappelle que la 1ère mission du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) est d’accueillir et d’écouter les administrés. Mais le CCAS n’est ouvert que 3 heures par semaine. Service minimum ???
  • D’après Mr le Maire, la commune de Jouarre était en complète insécurité et dans l’illégalité totale.

               Nous nous réjouissons que tout soit maintenant « aux normes ».

Nous tenons quand même à vous rassurer. Les bâtiments communaux recevant du public et en particulier les écoles, restaurant scolaire, halte-garderie, salle polyvalente etc …ont toujours été, comme la loi l’exige, régulièrement contrôlés par les services compétents : Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), représentants de la Préfecture, Organismes de contrôle accrédités. Ouf !!!

Mr le Maire, vous laissez croire à la population que tout partait à vau l’eau et que vous êtes le Chevalier Blanc grâce à qui (tel Zorro) tout rentre dans l’ordre et la légalité. C’est de bonne guerre ….

Réfléchissez toutefois à votre attitude et à celle de votre adjointe lors des récents Conseils d’école. Votre désinvolture et votre irrespect envers les enseignants et les parents d’élèves n’ont pas du tout été appréciés.

Nawal Baddour, Amandine Farget, Pierre Goullieux, Isabelle Leclercq, Arnaud Meynadier

Conseillers municipaux de Jouarre et de ses hameaux

Édito : Stationnement

Chères Jotranciennes, chers Jotranciens,

L’actualité à Jouarre et l’attitude de Mr le Maire envers les habitants de la rue du Marteroy nous obligent à vous informer de la situation qui, si nous ne réagissons pas, risque de se détériorer ce que nous ne souhaitons pas.

Qu’en est-il ? Mr le maire, en vertu de SES pouvoirs de police, a décidé d’interdire le stationnement rue du Marteroy en invoquant la non visibilité, l’accès pompier, la circulation des bus, le stationnement sur le trottoir obligeant les piétons à passer sur la chaussée.

Il propose aux habitants de la rue du Marteroy de se garer rue de Rebais devant l’ancien Centre de Loisirs c’est à dire entre 300 et 500 mètres de leur domicile.

Où est la sécurité de leurs véhicules ?

Vous trouverez dans la rubrique « actualités » copie de la lettre d’explication du maire à la population et la pétition des habitants de la rue du Marteroy.

De mémoire, il n’y a jamais eu d’incident de circulation dans cette rue.

Que peut-on dire aussi du stationnement sur le trottoir ? Les bandes jaunes , n’empèchent pas le premier maire adjoint de garer un véhicule de la commune qu’il utilise devant son domicile !!! L’exemple vient d’en haut !!! (voir photo).

Nous avons déjà constaté lors des différentes réunions du Conseil Municipal l’attitude du maire et de son équipe qui demandent l’avis du conseil pour un projet alors que le projet est déjà réalisé depuis plusieurs semaines.

Il ne faut pas que Mr le maire confonde autorité et autoritarisme et qu’il prenne les élus et la population pour des imbéciles.

Le poète en dit long à ce sujet.

Nawal Baddour, Amandine Farget, Pierre Goullieux, Isabelle Leclercq, Arnaud Meynadier

Conseillers municipaux de Jouarre et de ses hameaux

Edito de l’opposition

Chères jotranciennes , chers jotranciens.

Voici un an et demi que la municipalité est en place. Monsieur le maire et ses colistiers ont pris en main les affaires de la commune en avril 2014. Le conseil municipal s’est réuni pour donner une autre direction à notre commune.

Conseillers d’opposition, nous ne sommes pas là pour donner quitus au maire. Nous approuvons les décisions qui nous paraissent positives et critiquons les décisions désastreuses, et Dieu sait qu’elles sont nombreuses :

  • fermeture du centre de loisirs Jean Moulin et de la halte-garderie
  • installation dans toutes les classes de l’école maternelle Jussieu et de l’école élémentaire Jehan de Brie de capteurs de télésurveillance et de sons
  • financement, sur le budget de la ville, des travaux d’aménagement des locaux communaux du Centre Jean Moulin et de la Charreterie (ancien office de tourisme) pour des projets privés , micro-crèche, salon de thé !!! etc….

Il ne nous est pas proposé de nous exprimer dans le bulletin municipal, et comme les compte-rendus des décisions du Conseil Municipal ne sont pas toujours affichés, nous avons, chères jotranciennes, chers jotranciens, décidé de vous informer.

Nawal Baddour, Amandine Farget, Pierre Goullieux, Isabelle Leclercq, Arnaud Meynadier

Conseillers municipaux de Jouarre et de ses hameaux