Point sur la micro-crèche

Lors du conseil municipal du 28 août 2015, nous avons délibéré sur l’aménagement du Centre Jean Moulin (ancien Centre de Loisirs municipal) pour créer une micro-crèche et une salle communale. L’estimation du coût global de l’opération était chiffrée à 340 000 € TTC. La délibération adoptée par la majorité municipale (nous avons voté contre) incluait l’achat de matériel pour cette micro-crèche PRIVÉE pour 60 000 € TTC.Le maire annonçait également que cette structure d’accueil PRIVÉE ne paierait pas de loyer.

D’autre part, le conseil municipal du 17 mars 2016 décidait de verser une participation financière mensuelle de 1 660 € (20 000 € par an) afin de réserver 7 places dans le multi-accueil « La Piste ô z étoiles » situé à La Ferté-sous-Jouarre et géré par l’association « O Clair de Lune » structure privée qui gèrera prochainement la micro-crèche de Jouarre.

Au cours du conseil municipal du 6 octobre 2017 nous avons eu la surprise de découvrir que le montant estimatif des travaux d’aménagement du Centre Jean Moulin était supérieur à 450 000 € : ceci pour accueillir 10 berceaux.

Interrogé lors de ce même conseil sur la différence de 100 000 € entre les estimations de 2015 et de 2017, le maire n’a pas pu donner d’explications, il n’avait rien à dire.

Autrement dit les Jotranciennes et Jotranciens, par leurs impôts, vont payer cette structure qui sera exploitée sans loyer et charges par une association privée.

Conseil municipal du 14 avril 2017

Conseil municipal de Jouarre le vendredi 14 avril 2017

 

Vendredi soir 14 avril s’est tenu le conseil municipal en vue de voter le budget de la commune. Nous y avons dénoncé un passage en force illégal et avons annoncé notre intention d’attaquer le budget en annulation au tribunal administratif.

La date légale limite pour voter le budget est le 15 avril. Organiser un conseil municipal dans la précipitation le 14 avril démontre une désorganisation et une incompétence notoires de Fabien Vallée et de son équipe municipale.

Le quorum n’étant pas atteint, les élus de l’opposition que nous sommes, avons souhaité ne pas prendre part à ce simulacre de démocratie et avons quitté le conseil municipal. De ce fait, la ville de Jouarre sera probablement la seule commune de Seine-et-Marne à n’avoir pas voté son budget dans les délais légaux, preuve s’il en est de l’amateurisme en place.

Nous en profitons par ailleurs pour dénoncer l’érosion dramatique et inquiétante du résultat de l’exercice et de l’épargne nette entre 2015 et 2016, dénotant une très mauvaise gestion des finances de la commune. Le budget de la commune va droit dans le mur.

Nous demandons à ce que les élus de Jouarre qui n’ont pas encore démissionné ouvrent enfin les yeux : on ne peut pas en permanence fouler au pied l’intérêt général, le bon-sens et la loi ! Ce n’est pas ainsi que nous concevons en tout cas notre mandat d’élus. Les jotranciens méritent une vraie équipe municipale, digne et respectueuse.

 

Nawal Baddour, Amandine Farget, Pierre Goullieux, Isabelle Leclercq et Arnaud Meynadier.

 

Intervention des conseillers municipaux d’opposition lors du conseil municipal du 14 avril 2017.

 

 

Monsieur le Maire, Mesdames, Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs,

Vous venez de nous dire que vous respectez la loi.

Le budget soumis à notre approbation appelle de notre part le commentaire suivant :

1 – Le débat d’orientation budgétaire prévu aux articles L 2312-1 ,  L 3312-1, L 4312-1 et L 5211-36 du CGCT (Code Général des Collectivités Territoriales) a pour objet de permettre aux élus de définir les grandes orientations du budget.  A ce titre il doit  avoir lieu dans un délai tel que le Maire puisse tenir compte de ces orientations lors de l’élaboration du budget (Réponse du Ministre de l’Intérieur publiée dans le JO du 24/06/2010).

 

Or le DOB s’est tenu le 10 avril 2017, après que le montage du budget 2017 nous ait été adressé, le 6 avril 2017. Compte-tenu de ce calendrier, il est impossible que vous ayez tenu compte des conclusions du DOB puisque le budget avait déjà été arrêté par vos soins lorsqu’il a eu lieu.

 

La loi a donc été violée.

 

2 – Le règlement intérieur de la commune de Jouarre que vous avez rédigé vous-même et que vous avez fait approuver par le Conseil Municipal le 19 juin 2014 prévoit à son article 22 :

 

« un délai minimum de quinze jours est observé entre le DOB et le vote du budget ».

 

Pour la même raison que précédemment, le règlement intérieur a donc lui aussi été violé.

 

3 – Vous faites une commission des finances sans fournir d’informations précises, un DOB sans détailler les dépenses d’investissement et vous refusez de fournir des documents publics dans les délais impartis : c’est illégal.

 

Pour ces motifs, au cas où ce budget irrégulier serait adopté par le conseil municipal, nous serions contraints d’en demander l’annulation par le Juge Administratif. En outre, nous serions également tenus d’aviser Monsieur le Préfet de cette situation dans le cadre du contrôle de légalité.

 

Monsieur le Maire, vous avez fait preuve d’irrespect envers les élus que nous sommes et envers les habitants de Jouarre comme vous le faites régulièrement et notamment avec votre procédure de retrait du Pays Fertois et nous voulons dénoncer cet état de fait avec force.

De nombreux élus ont déjà quitté votre équipe et ce soir, c’est le bouquet, vous n’êtes que 10 présents de votre majorité (9 sont absents et vous étiez 22 au début de cette mandature !). Pour toutes ces raisons, nous nous interrogeons pour savoir quand les autres prendront enfin conscience de l’incompétence de cette gouvernance.

 

Les conseillers municipaux d’opposition :

Pierre Goullieux, Nawal Baddour, Amandine Farget, Isabelle Leclercq et Arnaud Meynadier.

 

 

 

L’inconstant …

Curieux personnage que Monsieur le Maire. Après une longue hésitation entre le parti de gauche et le parti de droite, il fait un arrêt par le centre droit et le voici qui achève son périple en se proclamant du parti Les Républicains !

Mais, me direz-vous cela ne tient que de l’opportunisme car l’action contribue encore une fois à sa propagande qu’il nomme pompeusement « La communication ». En effet, fort est de constater ces derniers mois, le cameraman qui le suit à la trace filmant ses arrêts et saluts furtifs aux stands des commerçants, les bons vœux formulés dans un décor théâtral avec une débauche de moyens. Mais, quelle tristesse de constater que dans toute cette « communication » dédiée à sa seule ambition, Jouarre semble n’être qu’un marchepied…

Est-ce cette même inconstance qui voit partir les élus les uns après les autres, suivi du DGS (Directeur des Services) et un personnel municipal qui semble changer de poste au gré des besoins, oui mais de qui ?

Certains diront mais il y a constance, celle de valoriser le personnage, à nous de lui répondre que nous préfèrerions la valorisation de notre village et de ses hameaux, de cette terre de Brie que nous aimons tant. Oui, il a la constance de l’inconstance …

Conseil municipal du 13 novembre 2015

AVIS SUR LE PROJET DE SCHÉMA DÉPARTEMENTAL DE COOPÉRATION INTERCOMMUNALE

 

Mr le Maire rappelle la loi du 7 août 2015 concernant la nouvelle organisation territoriale de la République, dite loi NOTRE, ainsi que la proposition de Mr le Préfet du 13 octobre 2015 de fusionner les Communautés de Communes du Pays Fertois et du Pays de l’Ourcq.

Mr le Maire explique que la loi impose une fusion en dessous d’un seuil de 15 000 habitants par communauté de communes. Il pense que nous avons des intérêts et des projets communs à nos deux territoires.

Pour mettre la pression sur les conseillers municipaux, il affirme que si nous ne sommes pas d’accord, nous irons contre l’État, ce qui aura comme conséquence la suppression de toutes subventions. CHANTAGE !!!

Et donc il propose que le Conseil Municipal rende un avis favorable à cette fusion.

Nous, conseillers municipaux d’opposition, avons présenté les raisons pour lesquelles nous rendons un avis défavorable :

  • Le nombre d’habitants du Pays Fertois est largement au-dessus des 15 000 : nous sommes plus de 28 000 habitants.
  • Nous n’avons pas la même identité de territoire que le Pays de l’Ourcq, nous sommes dans la Brie laitière et fromagère.
  • Nous sommes intégrés dans le Parc Naturel Régional (PNR) qui ne comprend pas le Pays de l’Ourcq, plus proche de Saint Soupplets et Dammartin en Goële.
  • Au vu de la position géographique de Jouarre, il nous semble plus opportun de nous rapprocher du Pays de Coulommiers ou du Pays Créçois.

Nous avons du mal à cerner les raisons qui poussent Mr le Maire à opter pour le rapprochement avec le Pays de l’Ourcq, à moins … qu’il rêve d’en devenir le futur président ????

Conseil municipal du 6 mai 2014

Le 6 mai 2014  

 

  • Affaire n°13 – Convention de mutualisation des services de Police municipale de la Ferté sous Jouarre, Sâacy-sur-Marne et Jouarre : il semble que ce projet soit tombé à l’eau : les maires de la Ferté-sous-Jouarre et de Sâacy ne sont pas (ou plus) intéressés. C’est tant mieux, d’autant plus que les effectifs de notre Police Municipale ont diminué.

Conseil municipal du 12 juin 2015

Le 12 juin 2015

 

  • Affaire n°1 – Installation d’un nouveau conseiller municipal : Suite à la démission, après 1 an de mandature, de M. Kamel BERRADOUAN, 1er Maire Adjoint, en date du 25/05/2015, le Conseil Municipal a pris acte de l’installation de M. Fabien SIABAS en qualité de conseiller municipal.

 

  • Affaire n°9 – Parc éolien, avis sur la poursuite des études de faisabilité : le Conseil Municipal a émis un avis favorable à la poursuite des études de faisabilité technique, environnementale et réglementaire d’un parc éolien sur le territoire communal. Pour information, un mat d’éolienne avec pale à la verticale mesure 120 m de hauteur. NOUS AVONS VOTÉ CONTRE

 

  • Affaire n°11 – Création d’un système de télésurveillance au sein de la mairie, de la salle polyvalente, de l’école maternelle Jussieu, du groupe scolaire Jehan de Brie et du service technique : le Maire fait part d’une recrudescence des effractions sur le territoire de la commune. En conséquence, le Conseil Municipal a décidé :
    • la mise en place d’un système de télésurveillance (images et sons) qui sera activé pendant les heures de fermeture des bâtiments communaux et entre autre, de l’école maternelle Jussieu et de l’école élémentaire Jehan de Brie. Ce système déjà en place, et en fonctionnement depuis le mois de mai dernier, pourrait permettre de prendre en photo les élèves dans les classes et d’écouter ce qui s’y dit.
    • de supprimer le service de gardiennage du gymnase effectué par un employé communal à compter du 1er octobre 2015. 

NOUS NOUS SOMMES OPPOSÉS À CES DÉCISIONS.

 

École élémentaire Jehan de Brie Jouarre

École élémentaire Jehan de Brie Jouarre

Ecole_maternelle_Jussieu_Jouarre

École maternelle Jussieu Jouarre

 

Nous aimerions vous informer de projets permettant d’améliorer notre vie quotidienne mais …

ÇA NE SEMBLE PAS ÊTRE LA PRÉOCCUPATION PRIMORDIALE DE M. LE MAIRE QUI ATTEND DE BÉNÉFICIER DE LA RÉSERVE PARLEMENTAIRE DU DÉPUTÉ …