Bandes jaunes

Le maire a décidé d’interdire le stationnement rue du Marteroy, sous prétexte que cette rue est très étroite à certains endroits (malheureusement, ce n’est pas la seule).

Tout contrevenant sera verbalisé. C’est une affaire qui marche et les habitants s’en rendent compte tous les jours. Les PV tombent comme les feuilles ici et ailleurs, mais, dira-t-on, c’est l’époque.

Avec les bandes jaunes et les panneaux de signalisation en tous genres, Jouarre devient un « circuit de prévention routière ».

Avant de prendre un « arrêté d’interdiction de stationner » le 14 septembre 2015, qui n’a semble-t-il jamais été affiché, ce qui est illégal, le maire devrait proposer aux riverains un parking sécurisé à proximité de leur domicile. Mais ça, c’est beaucoup plus difficile que d’utiliser de la peinture qui défigure notre village.

 

rue_de_marteroy_jouarre_2

Centre de loisirs

La municipalité se réjouit, dans son magazine n°4 du renouvellement de l’équipe d’animation. Pourquoi mettre fin à des contrats d’animateurs qui avaient fait leurs preuves. L’équipe était soudée et fonctionnait très bien !

Ils ont été remplacés par des CUI (contrat unique d’insertion). Raisons financières, nous dira-t-on ! Et pourtant la mairie a créé un poste de codirigeante pour Agathe Féron (peut-être une promesse de campagne électorale…..) et continue de rémunérer un animateur qui reste chez lui depuis novembre 2014.

On nous parle tout le temps d’économie ; de qui se moque-t-on ?

1 2